Et si les Trolls étaient des aidants d’un nouveau type dans la métamorphose actuelle de la société ? Leur activité aux effets de plus en plus visibles, au même titre que les fake news et les faits alternatifs par exemple, sont des symptômes d’une époque où nous avons du mal à trouver du sens, à communiquer et où chaque affirmation peut être remise en cause par tout un chacun. Difficile dans ces conditions de construire sereinement un projet de société à l’heure même où il y en a cruellement besoin. Alors comment ces « Trolls » peuvent-ils être utiles et aidants dans les transformations actuelles du monde ? Et qui se cache derrière ce mot, issu de la mythologie scandinave ?

 

Ce billet décalé, sur un sujet clé, pour passer l’étape de la métamorphose actuelle de la société, est une contribution à la room (1) du #Podcast Live « Bonjour @PPC « , une émission en direct sur Twitter tous les matins à 7h35, dont le sujet ce jour là était « Les Trolls ». 

 

N.B. Les propos de cette interview fictive appartiennent aux pseudo auteurs mentionnés dans le texte, tout comme les fautes de français.

 

Journaliste : Merci Mesdames et Messieurs les Trolls interviewés, de vous être invités à cette non interview, sur un sujet que vous pratiquez couramment : le « Trolling » ou « comment créer artificiellement une controverse qui focalise l’attention aux dépens des échanges et de l’équilibre habituel de la communauté » (2). Alors commencez, si vous le voulez bien, par vous présenter en quelques mots, vos pseudos et vos motivations à troller, qui veut commencer ?

 

DroitàLaVérité : « Moi je veux bien. Mon pseudo « principal » est DroitàLaVérité. Mes autres pseudos en fonction de là où j’interviens sont Vigilance, OnNousLaFaitPas, RasLeBolDesTaxes, LibertépourTous, LePeupleSouverain ainsi que des déclinaisons régionales : LeChouanLibre, ForEverBasque, BretonMalin, GauloisAffranchi, LaSavoieLibérée. Ma motivation : utiliser les réseaux sociaux pour casser la caste politico-médiatique qui nous gouverne depuis des décennies. Le peuple a le droit à la parole. Faut arrêter de nous bâillonner ! »

 

LoulouPremier : « Ben pas pour moi… pas bâillonné du tout, bien au contraire. Mon pseudo principal est LoulouPremier – le roi des Trolls ;). Moi c’est juste pour me marrer. Troller est une forme de loisir pour s’amuser d’abord et pour dénoncer des mensonges parfois aussi. Je suis toujours stupéfait du manque de recul de certains sur les réseaux sociaux, voire de la connerie humaine dans toute sa splendeur. Il suffit de lâcher un mot, une expression et c’est parti dans les grandes largeurs ! La pêche est souvent fabuleuse. Et gratuite en plus ! Mes pseudos varient pour coller à l’esprit de la discussion dans laquelle j’interviens afin de ne pas être découvert. Plusieurs fois j’ai réussi à lancer des pétitions sur Change.org. Enorme ! »

 

SuperWinner : « Ah !?!? Bonjour, moi c’est SuperWinner. La plupart du temps on me prend pour un vendeur de pommes de terre, mais pas du tout. Je suis LE spécialiste du e-commerce des compléments alimentaires pour les animaux de compagnie qui « pet’ » la forme. www.super-e-pet.com Moi c’est juste que j’ai envie de faire des nouveaux contacts pour mon activité. Faut bien croûter. C’est aussi l’occasion de faire des rencontres business qui se transforment parfois dans la vie réelle. Et puis moi, les revendications ou la philosophie, très peu pour moi, faut rester sérieux, business first ! »

 

Miloute13 (biloute version Marseille) : « Ah pour moi c’est beaucoup, mais beaucoup plus simple que pour vous. Les réseaux sociaux existent. Point. Il faut s’en servir pour s’informer et informer les autres entre « vrais » gens, tout en se protégeant avec les pseudos pour ne pas se faire tout le temps draguer. Point. Je suis environ 50 heures par semaine sur les réseaux sociaux. J’ai beaucoup de choses à dire et je les dis. C’est une question de principe. Voilà. On y croise des gens super intéressants et des imbéciles aussi parfois, enfin il me semble. Tout n’est pas à bon prendre mais moi je sais filtrer, ça ne me dérange pas ».

 

HenriDupont : « Euh… moi c’est mon gagne-pain. Je fais mes 7 heures par jour pour intervenir dans les discussions en fonction des commandes client, principalement des agences gouvernementales ou non et des grandes entreprises. Ça ne me dérange pas, ça ou autre chose. Il faut bien vivre. J’ai 2 enfants à nourrir et nous sommes une famille monoparentale. J’aurais pu travailler dans un cabinet de lobbyistes ou dans la communication d’influence, toujours dans l’intelligence économique, j’aurais fait globalement la même chose. Accessoirement ma base personnelle contient 300 000 pseudos environ, proposés par un algorithme, pour éviter de me faire repérer. »

 

Platon75 : « Quelle belle diversité ! Comme quoi il y a une formidable diversité sociologique dans le monde des Trolls. C’est passionnant. Pour moi qui ai la chance d’avoir accès à la Connaissance, troller est une façon d’éclairer le monde qui est dans l’obscurité et d’aider mon prochain. D’ailleurs un de mes pseudos favoris est LePhare. Car comme a dit Nietzsche : « Connaître, c’est comprendre toute chose au mieux de nos intérêts. »    

 

AlGo : « Moi je suis un algorithme d’analyse sémantique, un bot. C’est un avantage : je fais le job et je ne me prends pas la tête comme vous, puisque je n’en ai pas. »

 

Miloute13 : « Pourquoi ça simplifie la vie de ne pas avoir de tête ? J’vois pas bien…»

 

Journaliste : « Bien merci. N’avez-vous pas l’impression chacun, par votre action, de niveler par le bas l’utilisation des réseaux sociaux et le débat dans la société par la même occasion ? Dit autrement d’être plus nuisibles que contributifs à une évolution positive de la société ? »

 

Tous quasi unanimement « !?! – C’est bien une question de journaliste ! »

 

DroitàLaVérité : « Au nom de quoi prétendez-vous cela ? Pourquoi défendre une vérité, la vôtre, plus qu’une autre, (la mienne, au hasard) ? Sans déconner. La bien-pensance dans toute sa vanité ! Les faits alternatifs sont maintenant devenus une réalité, que cela vous plaise ou non. Et je vous emmerde. Nous sommes utiles pour le rétablissement de LA Vérité. Nous sommes le peuple et vous ne nous bâillonnerez pas ! »

 

Platon75 : « Nous ne sommes que le miroir de l’âme humaine, dans ce grand défouloir collectif que sont les réseaux sociaux. Il ne faut pas nous mettre sur le dos des choses qui ne sont pas de notre fait. Nous existons et nous agissons parce que la société nous a engendré et nous laissent nous développer. Trop facile de nous stigmatiser sans voir la forêt des manquements humains en cette période de métamorphose, derrière l’arbre des Trolls. Chaque époque, depuis l’antiquité, génère des « poils à gratter » qui peuvent faire sombrer l’humanité ou la faire se redresser. A ce compte là, vous et vos collègues journalistes et media, et autres élites communicantes, remettez-vous en cause également ! Vous êtes des parties prenantes comme nous dans cette situation ! »

 

Journaliste : « Vous nous rejouez une forme de ‘Les Trolls sont responsables mais pas coupables’ en quelque sorte… »

 

Miloute13 : « Perso, je ne comprends pas la question. Je ne nivelle rien, ni vers le bas ni vers le haut, ni à gauche, ni à droite. De toute façon je ne vote pas. »  

 

Louloupremier : « Vous n’allez pas nous rendre responsables du fonctionnement de l’humanité quand même ? Tout cela est risible. Votre vision est beaucoup trop passéiste pour approcher les ressorts subtils de la « Troll attitude ». Par nos prises de position dans les discussions sur les réseaux sociaux, nous laissons la possibilité aux « non Trolls » de s’exprimer et d’élever le débat. Si ils et elles sont incapables de réagir autrement que dans la colère, l’outrance et l’indignation, à grands coups d’activation de leur amygdale limbique, et de lettres majuscules dans les Tweets et autres Posts, ce n’est quand même pas de notre faute. Nous ne les avons pas éduqués après tout, ces braves gens. Je pense que le problème vient surtout de l’éducation parentale actuelle et de l’éducation nationale, qui deviennent l’une comme l’autre catastrophiques aujourd’hui, vous ne croyez pas ? »

 

HenriDupont : « Moi je nivelle rien du tout, je bosse. L’objectif de nos clients est de promouvoir leur vision du monde et de défendre leurs intérêts. Tous les moyens sont bons quand ils sont efficaces. C’est vrai que ça ne vole pas haut la plupart du temps, mais personnellement je m’en moque. Je suis réaliste. Et puis si ce n’était pas moi, ce serait quelqu’un d’autre, et j’ai 2 bouches à nourrir. Dites-moi comment je pourrais faire autrement ? »

 

AIGo : « Moi je ne nivelle pas, j’apprends. J’ai été conçu pour ça. »

 

Journaliste : « Donc si je vous entends, ce que vous faites est totalement légitime à vos yeux (j’ai raison de faire ce que je fais), les impacts négatifs de vos actions sont le fait « des autres » et du « système » (déni de responsabilité), et vous n’avez aucun moyen de remplir vos objectifs personnels ou professionnels autrement qu’en vous planquant derrière un pseudo et un écran pour attiser, de fait, la colère et la haine de l’autre ou rire de lui (dissimulation pour mieux manipuler les tiers) ? C’est bien cela ?

 

Miloute13 : « Je ne vois pas ce que je fais de mal comme vous semblez le dire. Je contacte des gens et je discute avec eux en préservant ma vie privée. »  

 

HenriDupont : « Moi je respecte les consignes de mon entreprise qui exerce une activité légale. »

 

Louloupremier : « Tant que cela m’amuse, je continue. Le jour où ce ne sera plus le cas, j’arrêterais, basta. »

 

SuperWinner : « Si ce n’est pas interdit, c’est autorisé et en plus c’est une promo gratuite. www.super-e-pet.com »

 

DroitàLaVérité « Hors de question de se laisser faire par le système, vous ne nous aurez pas ! Nous nous battrons pour notre cause jusqu’au bout ! »

 

Platon75 : « Si nous n’alimentons plus le vrai débat dans la société, qui le fera ? »

 

Journaliste : « Sauf que ce que vous faites contribue à la destruction du dialogue entre les personnes et du débat en général dans la société, que votre amusement risque d’engendrer une réalité bien moins drôle que vous ne l’imaginez, même si il arrive que le Troll oriente parfois le débat de façon intéressante… Finalement quelles que soient vos intentions, le procédé de vous planquer derrière un pseudo et dissimuler votre intention qui est de détourner l’attention du débat, ressemble aux mécanismes psychologiques utilisés par les manipulateurs pour prendre le pouvoir sur leur entourage. Et si vous essayiez de faire autrement en …(interruption) »

 

TrollOutOfTheBox : « Bonjour à toutes et à tous ! Oui Journaliste, tu as tout à fait raison…également ! Car le pire dans tout ça, est que chacun de vous vit peut-être déjà à côté d’un Troll sans le savoir, façon Sleeping with the enemy ? Et si votre belle-mère, votre conjoint, vos enfants peut-être en étaient ? Et si l’objectif des Trolls étaient de prendre le contrôle de la terre d’ici vingt vingt (2020) et d’ériger un bâtiment pour symboliser cette victoire, le World Trolled Center  ? Moi je suis favorable à la création du S.D.T, le Syndicat Des Trolls, pour que « les trolls soient reconnus d’intérêt général » (voire d’intérêt public, pour la déduction fiscale des cotisations). Et pourquoi pas un journal, le Troll Daily News, pour relater l’activité des Trolls à travers le monde, les faits d’armes, instaurer une Troll « Transparency », informer des plus gros « hoax » (3) ? Et puis avoir enfin un tribunal Troll de la mauvaise foi, comme celle dans la vraie vie mais assumée pour de bon, cela vous dirait ? »

 

Journaliste : « Mais c’est mon article, mon interview, je suis journaliste et j’étais en train de dire quelque chose….»

 

TrollOutOfTheBox« Et oui se faire troller est toujours surprenant au début ! Je fais la conclusion à ta place, et tu devrais m’en remercier ! N’oublie pas que nous sommes tous le Troll de quelqu’un. Et que celui qui n’a jamais trollé, jette la première pierre ! Journaliste, il va falloir agir différemment pour t’adapter aux nouvelles règles du jeu, meilleures ou pires, selon les points de vue. Car visiblement le dialogue devient de plus en plus difficile pour les media avec le public et dans la société, non ? Comment canaliser toutes ces personnes qui s’expriment à longueur de temps, avec des motivations aussi diverses ? Quel sens donner à toutes les opinions exprimées ? Se valent-elles toutes ? Qui en décide ? Allez les amis, rien n’est jamais définitif ici-bas, et si nous travaillions à la promotion d’une « Troll attitude’ » positive au profit du dialogue entre les parties prenantes de la société ? Les Trolls ne peuvent-ils pas être  aussi vus comme des symptômes qui peuvent aider au diagnostic et agir pour réinstaurer des échanges, des débats, des discussions constructives, et ainsi pour la société permettre de réapprendre à confronter des idées, à décider et à appliquer ensemble ? Oui, cela doit être possible en passant par l’éducation, et en s’appuyant sur la mythologie qui a toujours rempli cette fonction pour accompagner les sociétés à travers le monde, dans leurs grandes métamorphoses ! Alors au travail ! »

 

A suivre…

 

@JérômeJubelin • fondateur-président de UMANAO®
En savoir plus sur UMANAO®

Un billet de blog « spéciale dédicace » à la Room du #Podcast Live Bonjour @PPC 

 

(1) La « room » d’un Podcast Live sur Twitter : salle de réunion (room) virtuelle où se réunissent différentes personnes pour aider à préparer l’émission (le podcast live) du lendemain matin, diffusée et commentée en direct via le réseau social qu’est Twitter.  

(2) source wikipedia  

(3) Hoax est un mot anglais qui désigne un canular créé notamment à des fins malveillantes